VOUS D’ABORD

Madame, Monsieur,

je m’adresse à vous, à tous les Nivernais, citoyennes et citoyens que j’ai l’honneur de représenter à l’Assemblée nationale, de tout cœur, avec toute mon énergie, avec la volonté d’être utile à la Nièvre et à la France. Avec la volonté de vous servir.
Vous d’abord.

LA DÉMOCRATIE PREND DE MAUVAIS COUPS EN CE MOMENT.

L’élection présidentielle doit être l’occasion de présenter aux Français un projet optimiste, crédible, porteur d’idées nouvelles et de propositions concrètes. Cette campagne a été remplacée depuis quelques semaines par la « foire aux affaires » : aucun bord, je dis bien aucun, n’a été épargné. La grave défaillance morale de quelques-uns alimente votre doute, et souvent votre rejet de la politique. C’est un déchirement, et jamais  je ne m’y résignerai. C’est aussi un moment où beaucoup abandonnent leurs valeurs. Les Français ne s’y retrouvent plus. Or, nous avons droit à un débat clair, loyal et de qualité. Ce n’est pas un spectacle, mais certains jours, vous en venez à le penser !

JE CROIS DANS LA PAROLE DONNÉE. C’EST MA BOUSSOLE.

Pour moi, la seule conduite digne, c’est de respecter ses engagements devant les citoyens. Ceux que l’on prend lors des élections, ou à chaque moment de la vie publique. Je ne supporte ni les renoncements, ni les reniements. Ils nourrissent les votes extrêmes. Je préfère la clarté des idées et le courage des actes. Pour l’avenir, je prendrai des engagements : pour nos valeurs républicaines, pour ne pas céder aux pressions des puissants, pour améliorer la vie de tous les jours dans nos petites villes et nos campagnes. Beaucoup a commencé, tant reste à faire ensemble.
Pour le bilan, j’en sais les bons côtés et les manquements. J’ai dû alerter et même parfois résister à des dérives : quand les droits sont mis en cause, les retraites gelées, les dotations aux communes réduites. C’est en voyant les risques pour la Nièvre, que je l’ai fait. Pour nos collectivités, nos services publics, pour ceux qui travaillent comme pour ceux qui souffrent en silence. Pour vous d’abord.

LE VOTE EFFICACE, C’EST CELUI QUI DÉFEND VOS IDÉES, PAS CELUI QUI SUIT LES SONDAGES.

Prenez votre part, ne vous abstenez pas. C’est l’élection de tous les Français. Je vous invite à vous en emparer, une nouvelle fois, ou pour la première fois pour les plus jeunes. Je vous invite à ne pas céder aux peurs qui se répandent. Pour ma part, je ne déserterai pas dans cette tempête. Je tiens bon le cap. La confusion sert les extrêmes !

AUSSI, JE VOUS DONNE LES RAISONS DE MON CHOIX.

Je sais Benoit HAMON solide et sincère, breton combatif, venu comme moi des milieux populaires, attachés au travail, où l’on enseigne la droiture, où l’école républicaine est la première garante de l’égalité. Son projet est concret et complet : il parle du monde du travail, de l’économie et de sa transformation, des solutions à trouver contre la précarité, pour un meilleur pouvoir d’achat à chaque étape de la vie. Lui seul a repris cette belle ambition de « bouclier rural », née de notre réflexion locale, pour que chaque Français ait accès également à la santé, à l’école, aux réseaux numérique ou à un projet professionnel.

POUR LA NIÈVRE, FIERTÉ ET FIDÉLITÉ !

Fierté d’agir ensemble, quand il y a des urgences et des coups durs. Fierté de préparer l’avenir avec nos Villages du futur, nos entreprises, notre capacité à innover.

Fidélité à vous, à la Nièvre et au Morvan, aux ressources de courage qui sont les vôtres, à une Histoire qui donne bien des exemples à suivre pour ne pas céder au découragement. Pour parler à la jeunesse qui à tant à nous dire.

Pour la Nièvre, affirmons notre ambition. Refusons la routine. Emplois pour les jeunes (1600 contrats d’avenir en 4 ans), maintien de services publics de qualité, accès à Internet pour tous, amélioration des conditions de vie de nos ainés, protection du monde agricole… voilà quelques-unes de nos causes communes. Aucune n’est gagnée d’avance. Dans un pays divisé, nous n’avancerons guère. J’espère que la France trouvera en elle-même la force de se retrouver et de se réunir, comme elle a si souvent su le faire.

Pour reconstruire et avancer. AVEC VOUS,

CHRISTIAN PAUL

Député de la Nièvre