DES IDEES ET DES ACTES

J’ai toujours travaillé avec sincérité et intégrité pour les Nivernais. Je crois dans la force des idées, je crois dans l’action collective, j’aime agir en équipe. Je sais aussi qu’aucune candidature ne va de soi, et que chacune, sans exception, doit être expliquée et motivée.

Avant tout, je m’engage une nouvelle fois devant vous pour des raisons positives :

Je souhaite plus d’égalité réelle entre les territoires.

Comme tous les départements ruraux, plus que d’autres, la Nièvre doit être représentée et défendue. La Nièvre, comme la France, a besoin d’un projet optimiste. Elle a besoin d’une équipe soudée, des jeunes talents et des expériences solides.
Je porte à bout de bras les initiatives de la Nièvre, je n’attends ni la charité, ni la compassion. Mais j’exige plus d’égalité réelle entre les territoires dans la République. Je ne lâcherai rien. C’est le combat de ma vie.

Nous agissons tous les jours, avec ardeur et imagination.

Dans la Nièvre, s’inventent les petites villes et les villages du futur. Sans jamais céder au fatalisme, nous travaillons, avec les élus et l’ensemble des acteurs, pour renforcer le tissu scolaire et les maisons de santé. Nos entreprises connaissent la crise, mais se battent tous les jours pour innover et pour survivre. Notre département prépare l’un des meilleurs réseaux à très haut débit dans la ruralité. La Nièvre sait accueillir, et la solidarité est dans ses gênes.
Je suis fier de participer à cette action de tous les jours, et je sais que les Nivernais veulent être fiers de leur territoire.

La prochaine législature est lourde d’enjeux.

Il faudra proposer et résister,
pour la France :

L’extrême-droite se place en embuscade. À l’école de Trump, la droite rêve de revanche. Des centaines de milliers d’emplois sont menacés dans les services publics. Beaucoup l’affichent sans retenue. A l’avenir, il faudra encore combattre l’austérité renforcée et résister à la grande braderie au privé de la Sécu et des retraites.
Dans tous les cas, il faudra savoir tourner la page des déceptions amères des années récentes. Je m’engagerai sans relâche.

pour la Nièvre :
Nous devons poursuivre nos grands chantiers, achever l’A77 et rénover la RN 151, engager le déploiement de la fibre optique, défendre les transports collectifs, permettre une meilleure mobilité contre l’isolement. Nous devons soutenir la création d’entreprises et d’emplois, avec ceux qui croient dans la Nièvre. Nous devons soutenir les jeunes qui veulent réussir ici. La Nièvre a battu les records avec les contrats d’avenir. Nous aurons à cœur de bien accompagner le vieillissement, comme je l’ai fait au cours de ce mandat en soutenant la modernisation des maisons de retraite.

L’exigence démocratique

J’ai proposé depuis 1997 qu’une loi vienne empêcher les cumuls excessifs. À la différence de beaucoup de collègues en France, et sans attendre la loi enfin votée, j’ai quitté l’exécutif du Conseil régional en 2012, puis cette collectivité pour exercer pleinement ma responsabilité parlementaire.
Pendant cinq ans, nous avons fait équipe, avec Stéphane BENEDIT, député suppléant et conseiller municipal de Varennes-Vauzelles, la ville la plus peuplée de la 2ème circonscription. Son engagement est total. Je propose de poursuivre avec lui, pour un nouveau mandat, si les citoyens me font confiance au printemps prochain.
Dans la campagne législative, et pour la prochaine mandature, je vous propose la création d’un conseil citoyen. Composé de 23 volontaires tirés au sort, il m’accompagnera pendant 5 ans, si je suis élu. Son rôle : examen des principaux projets de loi, travail collectif sur des propositions que je pourrai porter à l’Assemblée nationale, amélioration des modalités de participation citoyenne. Une boîte à idées et une force de proposition.